Interview de Nymeko - GamesPlaystation
Interview de Nymeko

Interview de Nymeko

Bonjour à tous, aujourd’hui, je vous propose une nouvelle interview passionnante. J’ai envoyé des questions à Nymeko qui a accepté de me répondre via une vidéo. Il n’y a pas eu d’échange à proprement parler. Mais ses réponses sont passionnantes. Pour les réponses, GamesPlaystation sera GP et Nymeko sera N.

GP : Bonjour à toi et merci pour tes futures réponses. Première question, qui es-tu en quelques phrases ?

N : Pour commencer je m’appelle Nymeko, alias Maxime dans la vraie vie. Je viens d’avoir tout juste 28 ans le 24/04, c’est vraiment tout récent. Grand passionné de jeu vidéo, de cinéma également, et tout ce qui touche à l’image, j’aime beaucoup, l’art en règle générale qui se transmets en clip, en vidéo, en film et en jeux vidéo qui en font partis. Je suis passionné par les jeux vidéo depuis très longtemps. J’ai commencé sur Super Nintendo puis la N64. J’étais très Nintendo à l’époque. J’ai commencé très très jeune. Tout type de jeu comme toujours aujourd’hui. J’aime tout style de jeux. Il n’y en a pas vraiment de style que j’aime un peu moins. Peut-être les jeux de sports. Mais ça ne me dérange d’y jouer occasionnellement, de faire des parties entre potes. Voilà, je ne sais pas si cela me présente, mais passionné de jeux vidéo et j’aime partager ma passion, d’où l’intérêt de tous les réseaux créés (Twitter, Youtube, Twitch…). J’aime partager et échanger autour du jeu vidéo.

GP : Que fais-tu dans la vie en dehors de Youtube ?

N : Alors, je suis actuellement en reconversion professionnelle. J’ai tenté, avant le confinement, on pouvait pas vraiment s’attendre à cette crise sanitaire, de me lancer en temps qu’auto-entrepreneur dans le domaine de la vidéo, de l’édition et du montage pour promouvoir des entreprises, des événements. Je continue un peu en parallèle de quelques petits boulots à droite et à gauche. On verra comment ça se passe cet été, espérons que ça revienne un peu à la normale. Mais dans l’idée c’est ça, j’aimerais vivre de ma passion, de l’édition vidéo, du montage, de la réalisation. C’est quelque chose qui me passionne, que j’aime beaucoup regarder, comprendre, échanger et créer.

GP : D’où provient le pseudo de Nymeko ?

N : Alors là c’est spécial. En fait c’est un nom qui ne veut rien dire. Je voulais créer un pseudo qui n’existe pas ailleurs, qui n’a pas d’autre signification, à part celui que je veux lui donner. Je voulais partir de 0 et voulais que quand on tape, dans Google,”Nymeko”, on ne trouve rien à part moi. Je voulais quelque chose d’assez unique. J’ai pris des syllabes qui sonnaient bien, et des sons que j’aimais bien. J’ai mélangé un peu tout ça. A la base c’était un pseudo uniquement en ligne. C’était pas un pseudo dans le but de faire des créations sur internet. C’était vraiment en ligne mais je voulais quelque chose qui n’existe pas quand même. Je ne voulais pas faire des pseudos genre “Nymeko77”, qu’on peut voir quand le pseudo de quelqu’un a déjà été pris plusieurs fois. Je me suis dis, “il faut que je crée un pseudo qui me correspond, qui m’identifie et qui ne veut… rien dire”. Si ça ressemble à d’autres choses, c’est du hasard. De manière générale, quand on tape “Nymeko” sur Google, on ne tombe que sur moi. L’objectif est plutôt réussi, je suis plutôt content. Enfin, j’aime bien le son en soi. Il n’y a pas trop de rapport, c’est des syllabes misent bout à bout pour créer ce pseudo.

GP : D’où te vient cette passion du jeu vidéo et comment as-tu plongé dedans ?

N : Alors là, ça date d’il y a très longtemps. J’ai été bercé par les consoles Nintendo car j’ai un grand frère qui a acquis ces consoles. Cependant, il n’était pas vraiment un très grand joueur. Il achetait mais jouait très peu. C’est moi derrière qui est passé le plus d’heure dessus. J’ai commencé sur Super Nintendo mais la plus grosse claque que j’avais eu, c’était quand j’ai découvert Mario 64. Je m’en souviens encore, c’est le flash de ma vie.

Source : Crumple

En fait, j’ai beaucoup joué sur Super Nintendo, même sur GameBoy, mais quand j’ai vu Mario64 tourner sur la télé, je suis resté bouche bée… Là c’est de la 3D. J’ai fait “Wouah”. Je me disais que c’était dingue, pratiquement comme dessin animé à l’époque sauf que là c’est nous qui dirigions le personnage. Je me souviens d’avoir pris la manette car mon grand frère était bloqué dans un niveau. Dans la soirée j’avais réussi à le débloquer, obtenir plusieurs étoiles et passer plusieurs niveaux. J’ai commencé comme ça. Au final, j’étais meilleur que lui car il se décourageait assez vite. S’il n’y arrivait pas une fois ou deux, il éteignait la console et du coup ne progressait pas tellement. Alors que moi je persévérais encore et encore. C’était là l’intérêt pour moi. La N64 c’est vraiment là où je me suis dis que le média est dingue. A l’époque, je m’amusais dessus, mais je n’avais pas ce déclic. Puis ensemble, j’ai eu d’autres consoles et jeux. Sur Super Nintendo, j’ai eu les Donkey Kong Country ou le célèbre Super Mario World. Mais voilà, la véritable claque, c’est Mario 64. Ensuite, sur GameBoy, il y a eu les Pokemon, c’était une grosse addiction. J’en ai passé des heures dessus.

GP : Peux-tu présenter ta chaîne pour ceux qui ne la connaissent pas ?

N : Ma chaîne Youtube date de pas mal de temps. J’ai relancé et arrêté la chaîne plusieurs fois, de même que ma chaîne Twitch d’ailleurs, que j’avais lancé il y a 2-3 ans. Sur Twitch, je fais beaucoup de multijoueur dessus ou de découverte de certains titres. J’avais réussi à monter à plus de 1500 followers.

C’était pas mal à l’époque, il y a 3 ans. C’était beaucoup moins “hype” que maintenant. Sur Youtube, je suis sur un concept un petit plus particulier. J’essaye de voir ce que ça peut donner. Vu que j’aime bien donné mon avis, j’aime analyser et comprendre ce que pourra donner le jeu vidéo en question, je fais beaucoup de réactions à la bande annonce ou un trailer. Je fais aussi un peu d’actualité quand elle un peu plus particulière. Je compare aussi avec les autres médias. Comme je touche à beaucoup de jeux vidéo, et que je suis l’actualité du jeu vidéo depuis 10-15 ans, je connais bien les studios, les personnalités. J’ai même travaillé dans une école de jeu vidéo sur certaines choses. Je connais un peu la conception d’un jeu, le game-design ou le level design etc… Tout ça rassemblé, je me suis dis que j’allais créer une petite chaîne Youtube et d’avoir ce concept. En parallèle j’ai des vidéos de gameplay pour permettre aux personnes de voir 30 min – 1h de jeu sans trop se faire spoiler et se faire une idée sur un jeu. En gros c’est un peu ça le but de ma chaîne. J’ai d’autres concepts en tête mais ils sont un peu trop ambitieux à ce stade. J’attends de monter un peu en termes de suivi pour ne pas être découragé. J’ai beaucoup d’idées en tête mais ça va demander beaucoup d’heures de travail et de montage également. Je veux qu’il puisse y avoir un retour sur investissement dessus. Je ne parle pas en monétaire mais en visibilité. J’attends que la chaîne monte un petit peu pour m’épanouir davantage et créer des choses qui n’existent pas vraiment sur Youtube ou du moins pas dans la forme que je veux faire.

GP : Quelle est ta spécialité dans le jeu vidéo ?

Source : PlayValorant

N : J’ai pas vraiment de spécialité. J’estime que j’ai un bon niveau dans le jeu vidéo multijoueur. En ce moment je joue beaucoup à Valorant. J’estime bien me débrouiller, j’ai un bon classement. En jeu solo, j’ai fait les “souls”, Demon Souls je l’ai fait, je platine pas mal de titre. Je m’en sors plutôt bien un peu partout. J’ai un spectre assez large. Je ne “try-hard” pas particulièrement les jeux, à part là Valorant. En jeu solo, je touche à tout. J’aime ce qui est open-world, narratif, puzzle game, les jeux plateformes, j’adore les jeux Nintendo. Je suis un peu partout. Peut-être c’est ce qui fait que j’ai un bon niveau général dans les titres. Je ne galère pas vraiment dans les jeux, sans me vanter. Peut être dans les jeux de sport, mais plutôt par manque de pratique. Également, j’ai fait pas mal d’interventions sur d’autres chaîne Youtube, j’aime bien débattre, d’où l’intérêt de ma chaîne et de mes réseaux. J’aime parler et donner mon avis. J’estime avoir un avis assez tranché sur certaine chose. Je comprends les faiblesses et les forces de certains titres. Mais j’ai tendance à être plus pointilleux sur certains aspects qui pourtant font l’unanimité chez certains. Du coup, je vais relever des points qui ne sont pas géniaux sur des titres sans pour autant dire que le jeu est mauvais. Voilà pourquoi j’aime échanger, dans la bonne entente, chacun est libre de penser ce qu’il veut et d’avoir son avis.

GP : Quel type de jeu pour lequel faire une vidéo a été le plus passionnant pour toi ?

N : Hum, un peu compliqué car finalement mes vidéos tournent soit autour d’une annonce soit d’un événement spécial. J’ai pas fait une vidéo particulière sur quelque chose qui me donnait vraiment envie. Après j’aime beaucoup revenir sur les conférences… C’est ce qui nous fait rêver, ce qu’ils nous promettent. Il y a de la hype. J’ai pas vraiment d’idée.

GP : Il me semble que tu es le modo et Julien Chièze et Carole Quintaine ? Comment cela a commencé ?

N : Alors non, je ne suis pas modérateur de Julien et Carole. Je suis assez proche d’eux. Cela fait plusieurs années que je suis Julien. Ça date même de GameOne, puis j’ai suivi son évolution via Gameblog puis sa chaîne Youtube. Au départ, je l’ai aidé un petit peu. Je l’ai contacté vis à vis des droits d’auteur, vu que j’avais déjà fait des vidéos, je savais comment fonctionnait, à l’époque, les manières de contourner le droit d’auteur, sans se faire strike trop vite. Depuis ça a beaucoup évolué. C’est là que nous sommes entrés en contact en privé. Puis après je suis intervenu dans pas mal de “libre antenne” à l’époque, pendant les lives sur l’E3. Ensuite, on s’est vu pendant les rencontres IRL qu’on a fait. J’ai rencontré Carole également que je connaissais via Gameblog mais je n’avais pas vraiment échangé avec elle encore. On échange toujours, on crée des concepts ensemble. J’avais crée “Le Zap” avec lui il y a quelques temps.

Source : Julien Chièze

Là récemment, il m’a intégré dans la “JCTV”, donc je suis très très content. Il y a quelques collab qui se font entre nous. Je suis très heureux car il pense à moi, ça fait plaisir, il valorise mon travail et trouve que je fais des choses plutôt quali. Ça fait énormément plaisir. Donc voilà, je ne suis pas modérateur de la chaîne, mais il y a des échanges entre nous, c’est plutôt cool, car ce sont vraiment des personnes que j’apprécie beaucoup.

GP : Participes-tu à des vidéos ou des podcast jeu vidéo ?

N : Alors j’ai répondu un peu plus haut mais oui je participe à ça. J’ai beaucoup intervenu, un peu moins en ce moment car j’ai pas mal de boulot côté perso, ce qui fait que j’interviens un peu moins sur les chaînes depuis quelques mois. Je suis passé sur beaucoup de chaîne, notamment chez SebSSol ou les SharePlayer, chez Julien et Carole. J’aime parler. Les gens aiment avoir mon avis, notamment sur certains points. Je ne suis pas toujours la mouvance générale. J’ai parfois l’avis un peu contradictoire, un peu différent, ce qui est bien dans un débat, c’est de pouvoir échanger. Je vais bientôt reprendre les vidéos, on va me revoir un peu à droite à gauche.

GP : Quelle est ta plateforme de prédilection, celle qui t’as le plus marquée, toute marque confondue ?

N : Toute marque confondue, je dirais honnêtement Nintendo. Mais bizarrement je ne suis pas “fanboy” du tout Nintendo. Je ne suis “fanboy” de rien en général. Mais comme je disais, c’est la console qui m’a lancé dans la passion. Je suis passé sur la Super Nintendo, la N64, la GameBoy, la GameBoy Color, la GameBoy Advance, puis la Gamecube, qui pour moi reste la consécration, ma console préférée, ma console de coeur. Après ils m’ont un peu perdu avec la Wii. C’est à ce moment là que je me suis rapproché dans la PlayStation avec notamment la PS3.

La Wii était trop “familiale” pour moi dans l’ensemble. Sur PS3, j’ai découvert les Assassin’s Creed, Mass Efect, Dead Space. La génération où il y a eu pleins de nouvelles licences qui venaient bousculer le jeu vidéo. La génération où les japonais étaient un peu en retrait et où les américains sont arrivés et ils ont tapés très fort. En parallèle, je jouais à la DS tout de même. Sur la génération précédente, j’étais PS4 / Xbox en parallèle, un peu les deux, surtout Xbox à la fin avec la One X. Le gamepass m’a amené à acheter une Series X en même temps qu’une PlayStation 5. Je suis un peu partout, j’ai pas de préférence. J’ai une Switch également car j’ai cet affect pour Nintendo en moi. Pokemon je reste ultra fan, Mario c’est pareil. En ce moment Monster Hunter, je passe des heures dessus. Je suis très Nintendo tout de même. C’est limite les seuls où j’achète les yeux fermés. A côté j’ai ma Series X, où je n’achète plus rien car je joue avec le GamePass, je consomme beaucoup de titre. Jouant sur Pc, il y a des jeux en cross save. Puis j’ai la PS5 sur laquelle je joue aux exclus Spider-Man, Demon’s Souls puis bientôt Returnal. Finalement, là je vais les yeux fermés c’est Nintendo mais c’est par nostalgie, mais les trois consoles sont au même niveau pour des raisons différentes. Actuellement, je joue beaucoup à la Series X pour la rétro-compatibilité.

GP : Si tu navigues sur le site, tu verras qu’il est plus orienté PlayStation. Du coup, parmi les consoles de Sony, laquelle t’as le plus marqué et pourquoi, si bien-sûr tu en possèdes une ?

N : J’achète toutes les consoles Day-One. Même s’ils viennent à sortir des déclinaisons par la suite PS5 Pro ou Xbox Series… j’achète. Même pour la Switch, j’attends la version pro. J’aime bien suivre l’évolution des consoles. Honnêtement la PlayStation 3 a été un gros tournant. C’est celle où j’ai eu le plus de titre, en tout cas physiquement, j’en ai énormément. J’ai également beaucoup joué sur PlayStation 4 aussi avant de basculer en parallèle avec la One X. Un peu compliqué de dire entre la PS3 et la PS4. De plus il y a la PS2 sur laquelle j’ai pas mal joué, notamment aux GTA, Jak & Daxter. Mais j’étais plutôt Nintendo à l’époque, même avec la PS1, je restais quand même Nintendo. Je pencherai pour la PS3 car c’est la console qui m’a fait lâcher Nintendo qui sortait sa Wii.

ps3

GP : Ne souffres-tu pas trop de la guéguerre des consoles sur les réseaux ?

N : C’est un peu débile en fait. Les pro Sony vont cracher sur le GamePass, dire qu’il n’y pas les exclus PlayStation… En face, tu vas avoir “les jeux vous les payez 80 balles”. De l’autre côté, t’auras “vos jeux sont en 720p c’est nul…”. Et puis encore l’autre qui va répondre “oui mais nous on met nos jeux dans les tops ventes…”. En vrai, chacun à la plateforme qui lui plaît, je ne vois pas pourquoi, on se crée des clans, on se divise. C’est complètement débile. On a tous la même passion. Il faut toujours qu’il y a des “paroisses”, des drapeaux, des bannières, en mode “Moi je pro Nintendo et les autres ils sont nuls…”. Je ne comprends pas. Je préfère entendre dire “ah ouais, lui sur sa plateforme, il a ce titre là…”. Pourquoi toujours vouloir taper sur les autres. Ça m’énerve oui et non car je prends vachement de recul. Dès que j’échange avec quelqu’un qui est pro “quelque chose”, je lâche l’affaire, ça ne sert à rien, il ne changera jamais d’avis. C’est une perte de temps.

GP : Quel est le jeu qui t’as le plus marqué et pourquoi ?

N : Ça c’est une bonne question, car j’ai beaucoup d’idées. Ico, très poétique. Zelda The Minish Cap m’a beaucoup marqué, je ne sais pas pourquoi. En ce moment, Valorant gros titre assez récent. FF9 j’adore le “chara design”. Il y a Death Stranding car j’adore tout ce qui est art lié aux jeux vidéo. Pokemon, la grosse licence qui m’a le plus matrixé quand j’étais jeune. The Order, ma licence déchue qui malheureusement est pour le moment à l’arrêt. J’ai beaucoup de titres en tête. Pokemon honnêtement sort du lot. C’est la licence qui m’a surement le plus marquée. Je parle du premier (bleu, rouge, jaune). C’est la licence qui me suit encore, même 25 ans après. Après il y a d’autres jeux que j’ai adoré, comme par exemple le Red Dead 1.

GP : Quel jeu ou genre de jeu détestes-tu et pourquoi ?

N : J’ai pas de style que je déteste, mais il y en a un que j’aime moins, c’est le sport car je ne suis pas pratiquant du sport. Ce n’est pas un style que je déteste mais c’est pas un style que j’achète. Je vais seulement y prendre plaisir avec d’autres personnes. Faire une course de voitures avec quelqu’un ça me dérange pas. Idem pour jouer à un jeu de foot.

GP : Es-tu adeptes du rétro-gaming ?

N : Oui, j’aime beaucoup le rétro-gaming. Alors attention, j’aime bien mais je ne le consomme pas comme un dingue. Je le consomme pour rattraper du retard sur certains titres. Récemment, il y a Luigi’s Mansion 3 qui est sorti il y a 1 ou 2 ans. J’ai rattrapé le deux car j’avais fait le premier sur la GameCube que j’avais adoré. Le premier était un jeu de lancement de la GameCube, ma console de coeur, c’était vraiment le jeu que je trouvais ultra bon. J’ai fait l’impasse de l’épisode sur DS. Quand le 3 est sorti, même si ce n’est pas une vraie suite, j’aime bien rattraper les épisodes pour comprendre l’évolution en termes de jeux vidéo. C’est ma façon de voir l’histoire du jeu vidéo. Je fais du rétro-gaming dans ce sens là, pour rattraper du retard. Autre exemple, les Mass Effect que je n’avais pas pris au lancement. Idem pour les Mafia. Par je ne consomme pas au point de revenir 20 ou 30 ans en arrière.

GP : Quels sont tes attentes pour la nouvelle génération ?

N : Du côté de chez Xbox, il y a eu de très belles annonces. Des gros studios ont été rachetés. Des grosses licences sont en préparation. On attend de voir ce que ça va donner. Malheureusement, les annonces ont été faite pour faire des promesses de ventes. Pour l’instant pas grand chose. J’attends du concret de côté Xbox et du gameplay à voir et pas que des cinématiques. Mais bon il ne faut pas aller trop vite quand on voit ce qu’il s’est passé avec Halo. Je préfère qu’ils prennent leur temps. Je suis partagé. D’un côté je veux qu’ils sortent les jeux mais en même temps je veux qu’ils prennent leur temps pour qu’ils soient parfaits. Côté PlayStation, qu’ils nous sortent des exclus comme ils ont fait avec la génération PlayStation 4 qui était vraiment top. Des exclus de fou avec du Naughty Dog, ou prochainement le Ratchet & Clank. J’attends aussi des nouvelles licences pour ne pas trop recycler. Ils ont quand même des studios dingues pour raconter des histoires. Côté Nintendo, j’attends qu’ils respectent les promesses qu’ils ont tenus même s’ils arrivent toujours à sortir des choses quali. La révolution du Pokemon qui a été annoncé, j’espère qu’elle sera vraie, que ça sera mieux que ce qu’ils nous ont montré car ça lagué un peu. La promesse de la Switch Pro. Mais aussi, lancer de nouvelles IP comme pour la Wii U qui était une console avec beaucoup de nouvelles IP. Je suis confiant sur les 3 constructeurs. Mais maintenant, il faut que ça arrive.

GP : Quels sont tes futurs projets liés au jeu vidéo ou non que tu pourrais présenter ici ?

N : J’ai envie de faire grossir ma chaîne. J’ai envie de lancer des concepts un peu plus ambitieux. Je veux voir ce que je peux faire à droite et à gauche. Essayer de me bousculer pour bousculer les choses. Je ne vais pas attendre que les gens viennent pour créer quelque chose de plus long en termes de préparation. C’est ce travail là qui fera que les gens viendront. Gagner en visibilité, c’est le but quand tu partages. J’aime que les gens regardent quand je fais quelques choses. Si tu filmes pour 3 personnes c’est un peu dommage. Le but c’est que les gens regardent, partagent et échangent.

GP : Autre chose que tu aimerais ajouter, j’aime partager la passion des personnes alors c’est à toi.

N : Pour conclure, je ne sais pas trop ce que je pourrais dire de plus. J’ai bien aimé échangé, tout seul, en vidéo. Les questions étaient cools. Je te remercie de m’avoir proposer cette interview.

Merci à toi Nymeko d’avoir accepté de répondre à toutes mes questions. Si vous souhaitez suivre Nymeko, voici ses réseaux :

Envoi
User Review
0/10 (0 votes)
0/10
Comments Rating 0/10 (0 reviews)

Partage:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Vous aimerez également !

Test - It takes two

It takes Two : le verdict final

Hello bonjour, moi c’est Farren ! Aujourd’hui j’ai eu envie de rejoindre la belle famille de GamesPlayStation pour, le temps d’un article (et plus si

La DualSense sort en 2 nouveaux coloris

Réjouissez-vous, vous qui aimez que leurs périphériques de jeu soient élégants : une version noire de la manette DualSense de la PlayStation 5 a été

Interview de SebSSol

Rencontre avec SebSSol

Bonjour à tous, aujourd’hui je vous propose de découvrir une nouvelle personnalité du Youtube Game, en l’occurrence SebSSol. Merci SebSSol d’avoir accepté de répondre à