Rencontre avec le grand Conkerax - GamesPlaystation

Rencontre avec le grand Conkerax

Bonjour à tous, je vous propose aussi de découvrir le grand Conkerax. Un bon moment passé en sa compagnie à échanger jeu vidéo, entre autres. Cette interview a été réalisée le 18/05/2021. Bonne lecture.

GP : Bonjour Conkerax, merci d’accepter cette interview. C’est un honneur de pouvoir échanger avec toi. Ma première question est assez simple. Est-ce que tu peux te présenter pour ceux qui ne te connaissent peut-être pas et ce que tu fais en dehors de Youtube si une autre activité il y a ?

Interview Conkerax

C : Moi c’est Conkerax, au rapport depuis 7ans sur Youtube. Ça commence à faire un moment maintenant, je commence à faire partie des anciens de la plateforme. Cela fait donc 7 ans que je fais des vidéos à raison de 2 à 3 vidéos par semaine. C’est une chaîne jeu vidéo qui à la base était focus sur les achats de jeux vidéo en brocante ou magasin. On y présentait les bonnes affaires que l’on pouvait y faire. C’était l’objectif original de cette chaîne. Au fur et à mesure, quand on atteint un certain seuil d’abonnés et que cela fait pas mal de temps, j’ai trouvé que j’avais atteint une limite. Je ne voulais pas passer pour un acheteur compulsif. Je ne voulais pas donner cette impression de « mais attend, il achète ok mais joue-t-il au jeu ? ». Ce qui est légitime. Petit à petit la chaîne a donc changé. J’ai commencé à raconter l’histoire des jeux vidéo, à raconter les secrets et les anecdotes des jeux vidéo. C’est d’ailleurs avec les « secrets » que la chaîne à décoller. Aujourd’hui on est presque 300K. Je n’aurais jamais pensé à ça un jour. Même avec 100 abonnés j’étais content à l’époque. Je ne faisais pas ça dans le but d’en vivre c’est d’ailleurs un frein pour ceux qui se lancent dans cette optique-là. Maintenant on attaque des vidéos plus travaillées, plus poussées sur certains sujets.

En parallèle, il y a la chaîne secondaire qui s’est lancée il y a quelques temps et qui a vraiment été relancé l’année dernière.  On y parle plus d’actus, de coup de gueule… C’est un peu différent. Il y a également une chaîne Twitch, un peu plus active depuis le confinement. Voilà voilà.

GP : C’est vrai que pas mal de monde a lancé sa chaîne Twitch pendant la période du confinement.

C : Ça rapproche aussi. Tu as toutes les conventions qui ont été annulées où tu avais du contact avec le public. L’interaction sur Youtube se fait via les commentaires, et ce n’est pas forcément en direct. Avec Twitch, c’est via le chat, en direct. C’est un avantage.

GP : Tu peux aussi faire des lives sur Youtube avec le chat.

C : Oui. Je faisais des lives sur Youtube il y a 4-5 ans (Youtube étant mon principal public). J’ai ouvert une chaîne Twitch il y a 5-6 ans. J’ai un peu abandonné. J’avais 1000 followers. Puis avec le premier confinement, j’ai relancé. J’ai obtenu le partenariat Twitch mais ce partenariat t’exclut de Youtube. Tu dois être uniquement sur Youtube pendant un temps. Twitch permet d’avoir une meilleure interaction avec le public. On est moins sur ma chaîne et donc j’ai plus de temps pour répondre à chaque commentaire.

GP : Mais du coup avec tout cela, qu’est ce qui a déclenché cette passion du jeu vidéo en toi ?

C : Toujours une bonne question que l’on me pose. Je pense que cela vient de mon papa en premier. Quand j’avais 3 ans, mon père jouait à Duck Hunt avec le pistolet zappeur devant la télé.

duck hunt

Forcément ça marque. Je le voyais tirer sur les canards. Mon papa aimait bien allumer la console de temps en temps. Ensuite, il y avait un de mes oncles qui avait laissé une SNES chez ma grand-mère. Du coup j’allais tous les mercredis chez ma grand-mère pour jouer à Street Fighter 2, Super Mario World, Batman Forever qui était bien nul. Ensuite j’ai eu ma première console personnelle que mon papa m’a acheté, c’est la 64. J’avais 6-7 ans avec Mario 64 puis Mario Kart 64 après et Goldeneye. Je jouais très souvent à Goldeneye avec mon père. On se faisait des parties de 2-3 heures. Je pense que l’origine est là.

GP : Quand c’est familial, généralement ça reste bien ancré. Et du coup, tu as eu d’autres consoles par la suite ?

C : Mon père m’a ensuite acheté la GameCube. C’était ma première console 128 bits. Il m’a fait la surprise. Le 3/05/2002 il débarque avec la GameCube, Luigi’s Mansion et Star Wars Rogue Squadron 2. J’ai eu la GameCube avant la PS2. Je m’éclatais.

GP : Une sacrée génération de jeux qui sont arrivés sur la GameCube. Le remaster de Ocarina Of Time, le Mario Kart Double Dash… Tu avais de gros jeux pour tous les âges.

C : Oui, Resident Evil Rebirth aussi. C’est aussi pour cette raison que j’ai fait un full set de la GameCube. J’ai eu une claque.

GP : Qu’est ce qui t’as donné envie de te lancer sur Youtube alors ?

C : C’est rigolo car c’était quand j’étais en candidat libre pour mes études de compta. J’étais sur ma 3e année de DCG. Je me suis dit que j’avais un peu de temps pour faire les deux alors je me suis mis à regarder des vidéos de Youtuber qui faisaient des retours d’achat de jeu vidéo. Je me suis dit qu’on pouvait jouer à de grands jeux pour pas trop cher. À l’époque, quand j’ai commencé ma collection, tu trouvais des trucs de fous. A l’époque c’était pas la même chose, le jeu vidéo rétro était encore abordable, même il y a tout juste quelques années, mais depuis peu, les prix ont vraiment flambé, même sur des trucs simples. C’est fou

GP : J’ai vu que tu avais intégré la JCTV (actuellement en pause malheureusement). Comment s’est passé ta rencontre avec Julien pour l’intégration ou alors vous vous connaissiez d’avant ?

C : C’est une belle question. En gros, j’ai fait une vidéo : « M6 vous vous foutez de nous »

La vidéo buzz un peu. Et là tu as Julien qui retweet ma vidéo. On se suivait à droite à gauche. Finalement on en est venu à discuter assez régulièrement. J’avais beaucoup sympathisé avec Carole. Elle m’avait mis plusieurs fois en avant dans Jeux Vidéo Magazine. J’ai pu faire quelques lives avec elle pendant le confinement. J’ai rencontré Julien à Paris il y a 2 ans. On a bien discuté. De là est née une très belle entente. On s’est revu dans une soirée Youtube en décembre d’il y a 2 ans. De fil en aiguille, il a créé sa JCTV et on fait partie d’un schéma logique de plusieurs créateurs de contenus. Uniquement sur 5 vidéos pour le moment et pas les dernières.

GP : Cela me fait penser au passage dans Lupin où il joue à deux manettes à un Horizon Zero Dawn qui est un jeu… solo.

C : Oui voilà un autre exemple où parfois les médias prennent les gens pour des « teubés ».

GP : Si je dois te demander quelle a été la vidéo que tu as préféré tourner ?

C : Oulah, c’est extrêmement dur. Je pars du principe de faire que ce que j’aime. Après il y a différentes visions. Les vidéos où tu es fier, et les vidéos que tu as kiffé faire. Si je dois en citer là comme ça, c’est la vidéo sur Driver 3

Cette vidéo a eu un très gros écho. Il y a eu un très gros approfondissement. De même que pour la vidéo de « la maison FFVII ».

C’est ma première enquête jeu vidéo. Je suis tombé sur ce fait réel. J’ai investigué sur les forums, j’ai traduit tout ce que je pouvais traduire. J’ai essayé de récupérer des contacts. C’était quelque chose d’assez fort en émotion car on pouvait lire ou voir des trucs assez durs sur les sectes. La vidéo n’était pas évidente à faire. J’avais dû la supprimer une fois car j’avais eu quelques soucis.

GP : Mais comment tu as eu l’idée de faire cette vidéo ?

C : J’étais fasciné par cette histoire. Quand je l’ai décrypté, je craignais les répercussions qu’il pourrait y avoir. En plus il y en a eu. Je me suis dit : « il faut que cette histoire soit connue par le public ». Je me suis investi dans cette vidéo.

GP : Tu dis qu’il y a eu des répercussions. C’était positif ou négatif ?

C : C’est surtout des pressions mais je ne peux pas trop en parler. Il y avait eu un gros drama là-dessus. Ensuite il y a la vidéo sur les secrets et notamment la vidéo sur les 5 secrets de la PS2. C’est un peu là que les abonnés sont arrivés.

Ça a été un truc de fou. J’ai prolongé avec d’autres consoles.

GP : Comment tu te trouves tous ces sujets de vidéo ?

C : Pendant des années, je faisais des vidéos après un vide grenier ou réception d’un colis. C’était un rythme classique. Après j’ai fait des formats (secrets, enquêtes…). J’ai également demandé l’avis à des proches, à des abonnés pour savoir ce qu’ils en pensaient. Cela me donnait aussi des idées.

Depuis 1 an et demi maintenant, je fais en sorte d’avoir tout de prévu sur plusieurs semaines (sujet…).

La chaîne s’est professionnalisée. C’est un plaisir de tenir un tel rythme, car c’est la passion qui parle avant tout, je le sens pas au final, même si c’est beaucoup de boulot ! Je suis ravi de pouvoir partager tout cela avec les personnes comme on pouvait lire avant dans les magazines papiers.

GP : Avec toutes les vidéos que tu sors, tu as dû avoir des détracteurs. Tu as surement vécu cette fausse « guerre des consoles » sur les réseaux où la haine prolifère. Quel est ton avis ?

Guerre de consoles

C : Oh oui j’en ai eu des détracteurs, surtout sur les vidéos d’achat. On me disait limite que j’étais un gros noob, que je n’y connaissais rien. J’assume mon côté « casu » en revanche, si tu veux parler de la GameCube, là je pense qu’il sera difficile de me piéger, mais bon. Les gens critiquent avant de se renseigner. Cela marche avec moi mais également avec d’autres dont Julien dont on parlait tout à l’heure. D’un jour à l’autre je suis un pro Sony ou un pro Xbox ou Nintendo. A la limite, vu le full set, je serais plutôt un pro Nintendo… Sinon cette guéguerre me fait sourire. Dans mes vidéos, je ne me suis jamais privé de parler de problèmes de toutes les machines . Les personnes censées comprennent. Sinon j’ai vraiment connu un gros cas de « harcèlement » qui a failli se régler devant les tribunaux. J’avais des preuves à charge.

Pour le reste, je passe au-dessus de cela. Dans mes vidéos, je parle de tous les supports. Je ne prends parti de rien. Quand on parle de report, il n’y a pas mort d’homme… Derrière les écrans, les gens se permettent des choses. Aujourd’hui, j’ai ma copine sur Twitch ou Youtube, elle reçoit parfois des messages. Je lui ai dit aussi, que quand on s’expose, on doit s’attendre à des messages de ce type. Il faut se faire une grosse carapace.

GP : Allez on sort de ce petit aparté peut être un peu lourd. Si je dois te demander ta plateforme de gaming favorite, j’imagine que tu vas me dire la GameCube ?

C : Oui direct. Elle n’a pas une ludothèque énorme. C’est la 3e console dans la course des 128bit. Tu avais la DreamCast, la PS2 et la GameCube. Elle est derrière la Xbox aussi. Cela fout un coup quand même. Microsoft arrive et avec sa première console, il dépasse la console de Nintendo qui est quand même implanté depuis plusieurs années sur le secteur du JV. J’en parlais justement avec Florent Gorges, Nintendo a dû se remettre en question. Justement avec la Wii, ils ont réussi leur coup en changeant de concept.

Sinon sur GameCube il y a des titres mémorables. : Metroïd Prime, Mario Sunshine, Tales of Symphonia, Wind Waker qui a bien vieilli, les Star Wars… C’est une console qui a connu des exclusivités magnifiques. Elle a marqué un tournant dans mon passé de gamer et elle a ma console de cœur.

GP : Comment ne pas aimer la GameCube quand on t’entend énumérer tous ces jeux. Si maintenant tu dois choisir une console de l’univers « Sony », quelle serait-elle ?

Playstation 2 sur PS4

C : Je dirais la PS2. La ludothèque est énorme même s’il y a plein de daubes. Il y a des exclus de folies. Le choix pour les joueurs est énorme : Gran Turismo, les FF, Ico, Need For Speed, MGS, Devil May Cry, Silent Hill. MGS3 est mon jeu favori ever. Je l’ai tellement poncé. On pourrait en citer des tonnes.

GP : Quel est le jeu qui t’as le plus marqué et pourquoi ?

C : Alors je dis de suite, Conker Bad Fur Day. D’où mon pseudo. Je le refais chaque année en live. C’est un des derniers jeux de Rare avec Nintendo. Les deux sont en conflits à ce moment-là. D’ailleurs dans le jeu, tu as un passage qui a été censuré où tu vois un animal mafieux qui botte le cul à Pikachu. C’est là le signe du conflit. Quand tu vois la jaquette, tu n’imagines même pas les choses qu’ils s’y passent. Il y a pas mal de sang, il y a des insultes, du sexe ou des incitations à la cigarette. C’est THQ qui a pris le risque de l’éditer car Nintendo ne voulait pas qu’il sorte en Europe. Il est tellement rare que le jeu coûte plus cher à la sortie du jeu.

Il a même été remasterise sur Xbox avec le nom de Conker : Live and Reloaded. Mais je préfère la version originale.

GP : Et tu as une licence de cœur ?

C : Compliqué. Sly Cooper, Jax & Daxter, les MGS j’adore. Il y a aussi les Donkey Kong ou les Pokemon. C’est très classique mais c’est tellement bon.

GP : Et à l’inverse, un jeu ou un type de jeu que tu n’apprécies pas particulièrement ?

C : Ce n’est pas vraiment que je n’aime pas mais c’est juste que n’accroche pas, je pense à certains « Puzzle Game » peut-être qui vont me faire galérer dans l’esprit. Ce n’est pas mon délire. Idem pour les battle royale. J’ai beaucoup joué à Fortnite au début mais j’ai décroché quand il a évolué. J’ai lâché ce type de jeu mais je peux comprendre que l’on adore.

GP : Quel jeu, selon toi, est une pépite, tu l’adores mais il n’est pas reconnu à sa juste valeur ou n’est pas assez mis en avant ?

C : Il y en a plein. Je dirais un truc bateau peut-être mais il y a le Pokemon : Donjon Mystère qui a été sous côté par la presse mais qui a été adoré par le public. Je l’ai adoré également. Il y a une histoire un peu plus profonde qui n’a pas été comprise. Il y a aussi le fameux « Lost Odyssey » de l’époque, le fameux 11/20 de JeuxVideo.com alors que les lecteurs lui mettent 17 ou 18. Il y avait une grande dimension RPG, de la lecture à l’intérieur pour détailler le lore. C’était incroyable. Tu étais plongé dedans. Je nomme aussi souvent le Donkey Kong Country 3, même si on entend souvent le premier mais très peu le 3e.

GP : Quels seraient les projets que tu pourrais présenter un peu ici ?

C : Dans un premier temps, de proposer des vidéos de meilleure qualité. Continuer à m’amuser et m’éclater avec mes abonnés. C’est une chance de faire ce métier et j’en ai conscience. Pas tout le monde peut être sur Youtube et avoir autant d’abonnés. Je veux faire plaisir à ma communauté et me faire plaisir.

Ensuite il y a un livre qui est finalisé et qui va sortir. C’est un petit livre de poche qui va faire 100-150 pages. Il va s’appeler « 100 anecdotes de dingue dans les jeux vidéo ». Un livre qui va coûter moins de 10€.

Par exemple : un joueur de Fallout a précommandé son jeu en payant avec des capsules de bières. Bethesda a reçu et accepté la commande.

Je vais pouvoir le prendre dans les conventions.

GP : Justement j’allais te demander, tu reprends les événements en physique ?

C : Exactement. J’ai des dates en cours mais je n’ai pas la confirmation finale. J’ai des contacts avec la Compiègne Geek Convention (https://compiegne-geek-convention.fr/ ) début septembre. Voir le public, c’est la plus belle des choses. C’est bien de faire les vidéos derrière son écran, mais ce n’est pas pareil. Je prends le temps avec chaque personne. Je me dois de donner du temps aux personnes qui prend de son temps pour venir me voir.

GP : C’est tout a à ton honneur en tout cas. Et tu as d’autres passions en dehors du JV ?

C : Ouais le foot, je suis pour l’OM. Marseille ne mérite pas mieux pour la saison qu’ils ont fait. Sinon j’aime aussi le tennis. J’en ai fait pendant 5 ans. J’adore voir Federer jouer, ça me rappelle quand je jouais à Top Spin, gamin.. J’aime aussi la musique et notamment les OST dans les jeux vidéo.

GP : J’ai une dernière question. J’imagine que tu as des demandes de personnes qui veulent se lancer. Quels seraient tes conseils pour aider ces personnes sur Youtube / Twitch ?

C : Le premier conseil que je donne, c’est faite le par passion. Si ça doit arriver ça viendra. Ne pas penser à l’argent. Il y a également un facteur chance. On parlait foot à l’instant, c’est la même chose. Un jeune du centre de formation va faire son meilleur match, et ce jour là il y avait le recruteur dans les tribunes. Il y a des facteurs chances. Tu induis certes ta chance. Il faut faire ça par plaisir, ça se verra sur votre visage.

Ensuite, c’est important d’avoir du bon matériel. Surtout le micro. On regarde mais on écoute surtout. Le streamer peut avoir une qualité 4K mais s’il a un son pourri, tu vas te barrer. Alors qu’avec un très bon son, la personne pourra rester.

Il faut également être régulier. Il ne faut pas une vidéo tous les 3 mois. Des personnes qui font des vidéos tous les jours seront plus visible que des personnes qui font des vidéos tous les 15 jours.

Il ne faut surtout pas se forcer. Moi j’ai mis 5 ans pour en vivre. 5 ans à raison de 2 vidéos par semaine, sans savoir si ça allait prendre.

GP : Tu penses quoi des lives Twitch sans caméra ?

C : J’ai tendance à dire qu’on s’attache plus au streamer qu’au jeu. C’est la personnalité du streamer qui va faire sa différence. C’est difficile de faire des vidéos sans se montrer. Il faut une certaine personnalité.

GP : Merci beaucoup à toi de m’avoir répondu.

C : Merci à toi. Le JV c’est universel et il n’y a pas de chiffre. On parle le même langage. Ça permet aussi de rester terre à terre, de souvenir de là où on vient.

Merci Conkerax de m’avoir accorder ce temps précieux. Si vous souhaitez retrouver Conkerax, voici ses réseaux :

Youtube : https://www.youtube.com/c/Conkerax

Twitch : https://www.twitch.tv/conkerax

Twitter : https://twitter.com/conkerax

Envoi
User Review
0/10 (0 votes)
0/10
Comments Rating 0/10 (0 reviews)

Partage:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Découvrez également !

Interview Conkerax

Rencontre avec le grand Conkerax

Bonjour à tous, je vous propose aussi de découvrir le grand Conkerax. Un bon moment passé en sa compagnie à échanger jeu vidéo, entre autres.

Foxx Parlons peu parlons jeu

Rencontre avec Foxx

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau format ! Je vous propose de découvrir des passionné(e)s du jeu vidéo, tout support confondu. Première interview

Landroch

Une rencontre poupoune avec Landroch

Tout d’abord je tiens à remercier mon poto Landroch qui a pris du temps sur son temps professionnel pour répondre à mes questions. Un vrai

sony

Rencontre avec Sonny Fox Redfield

Nouvelle interview aujourd’hui. David alias Sonny a pris un peu de temps pour répondre par écrit à mes questions. Je vous propose de le découvrir