Rencontre avec Medhi de Critix.org - GamesPlaystation

Rencontre avec Medhi de Critix.org

Bonjour à tous, il y a quelques semaines de cela, j’ai pu échanger longuement avec Medhi de Critix.org. Un échange hyper intéressant qui je l’espère vous permettra de découvrir une personne formidable. Bonne lecture.

NOTE : Interview réalisée le 10/05/2021

GP correspond à GamesPlayStation et CX pour Critix.

GP : Est-ce que tu pourrais te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

CX : Je m’appelle Mehdi, j’ai lancé ma petite chaîne Twitch il y a à peu près 1 an et demi. J’ai fait ça car je suis un gamer depuis toujours. Je suis tombé dans le jeu vidéo étant enfant. Finalement ça a bien pris. Comme cela fonctionnait bien, j’ai monté un site qui s’appelle Critix.org. A la base ma chaîne Twitch n’était pas Critix, j’ai fait un petit rebranding de la chaîne car avant j’étais connu sous le nom de MehdiRTX. Je me suis fait pas mal d’amis dans le milieu dont Yannick (des Share Players), de qui je suis très proche. Et même si j’avais déjà ma petite communauté sur Twitch pour le gaming et également Twitter où j’étais très actifs sur des réseaux liés au PSG et où @MookieBarbu m’a donné beaucoup de visibilité et de force, Yannick m’a permis de me faire connaître sur Youtube via sa chaîne. Entre Twitch et Youtube c’est deux mondes. Les Youtubers restent exclusivement sur Youtube et pareil pour Twitch. Quelques mois après avoir lancé ma chaîne Twitch, j’ai envoyé un message à Yannick par rapport à Death Stranding car je suis un fan de la licence, de Metal Gear Solid et d’Hideo Kojima, il m’a dit « je vais faire une émission, vient ». Il ne me connaissait pas du tout. C’était une émission avec Julien Chièze, Merouan, Mohamed de Jeux Vidéo Magazine, SebSSol, Nymeko, Matthieu de Melty. Il y avait du monde. J’ai fait bonne figure et c’est comme ça que les liens se sont tissés avec Yannick.

Depuis, je suis souvent sur sa chaîne. On travaille main dans la main avec Yannick. Il a une grosse culture JV. Il est souvent pris à parti sur le net par des trolls, mais il a une culture immense.

GP : Ton site, Critix, quelle en était son origine ?

CX : C’est tout récent. Ça a été lancé en Novembre.  J’avais l’impression de me cantonner au format vidéo et je perdais un peu en qualité d’analyse. J’ai voulu repasser au format écrit. C’est pour ça que j’ai lancé le site. Je voulais me concentrer sur les critiques de jeu vidéo qui se voulaient poussées. Il y aussi de l’actualité et une partie « Stock Next gen ». Je commence à avoir une grosse équipe sur Critix.

GP : Des personnes t’ont rejoint pour écrire sur le site ?

CX :Ouais, pas mal de monde. Il fonctionne bien, j’ai même des contacts avec MetaCritic pour voir s’ils peuvent l’ajouter à leur algorithme ou pas. J’ai également beaucoup profité de la nextgen où j’avais fait des articles sur la qualité graphique des jeux next-gen comme Demon’s Souls, Spider-Man Miles Morales ou Devil May Cry. C’était au moment de la sortie de la next-gen. Ce n’était pas calculé. Ces articles ont cartonné. Certaines personnes m’appellent le « Digital Foundry » français. Pas sûr que je mérite le titre. Ça a marqué les gens.

GP : Et dans la continuité de ta progression, tu es devenu rédacteur pour IGN France.

CX : Tout à fait. Je suis free-lance pour eux. IGN c’est le plus gros média jeu vidéo au monde devant jeuxvideo.com et autre. Moi je suis dans la rédaction de l’antenne française d’IGN.

GP : Canon. Ce sont eux qui t’ont contacté ?

CX : Non même pas, j’y suis allé au culot. Fin Janvier, il y a un jeu indé qui est sorti que je recommande à tous d’ailleurs, qui s’appelle Cyber Shadow. J’ai reçu le jeu en avance grâce à ma chaîne mais également à l’émission qu’on a faite avec Yannick, François, Doud et Vincent, « Le club indé ». On échange et donne nos avis sur les jeux indés sortis ou en approche. Du coup j’ai eu le jeu une semaine en avance et j’avais réussi à obtenir une interview exclusive avec le développeur. A la base je voulais la mettre sur mon site. J’ai envoyé cette interview à IGN France. Le rédacteur en chef m’a répondu qu’il était intéressé. Normalement il y a des tests pour entrer dans ce genre de rédaction. L’interview a intégré IGN France et elle a même été reprise par IGN Corée du Sud et IGN Chine.

Lien interview : https://fr.ign.com/cyber-shadow-xbox-one/52408/interview/cyber-shadow-linterview-exclusive?utm_source=recirc

C’était assez gros. C’était cette interview ma porte d’entrée.

GP : C’est assez dingue car en plus ce n’est pas ton secteur initialement. Tu es prof d’anglais il me semble ? Comment réagissent tes élèves ?

CX : Oui tout à fait. C’était une des raisons du rebranding car à un moment, il y avait beaucoup d’élèves sur ma chaîne Twitch. Quand ça parle de JV, ils sont intéressés. Ils gagnent régulièrement des jeux ou du matériel en lien avec le JV. Par exemple, j’ai récemment eu un code en plus pour Little Nightmares 2 par Square Enix que j’ai offert à une élève. Elle était très contente. Je les ai toujours en tête et c’est aussi pour ça que tu ne m’entendras jamais dire de grossièreté, que ce soit sur ma chaîne ou celle de Yannick.

GP : J’ai vu que tu mettais un « bot » pour récupérer des PS5 et des RTX sur ta chaîne Twitch, c’est toi qui l’as créé ?

CX : Alors il y a un code source sur Github que tu peux récupérer. Il est programmé sur le marché américain. Je l’ai reprogrammé sur le marché français. Ça m’a demandé quelques lignes de codes. J’ai réussi à récupérer pas mal de console pour des amis qui en recherchaient. Des personnes qui me suivent ont réussi à l’obtenir également. J’ai énormément de messages de demandes pour avoir une PS5. C’est une galère et ça va durer jusqu’en 2022.

GP : Si tu navigues un peu sur le site, c’est orienté PlayStation. Par passion pas par « Fanboyisme ». Est-ce que tu as subi cette guéguerre des consoles ? Et comment la vois-tu ?

Guerre de consoles

CX : Malheureusement oui je l’ai subi. Je trouve cela débile, c’est maladif. Maladif de s’attacher à ce point à un constructeur qui n’en a rien à faire de vous. C’est du business même si c’est une passion. Il ne faut pas oublier que c’est la plus grande industrie culturelle devant le cinéma, la littérature et la musique. Les gens sont là pour se faire du pognon. J’en ai fait les frais par des fans de la PlayStation. Il faut savoir que j’ai absolument tous les supports. J’ai grandi avec la megadrive puis je me suis vite orienté vers la PlayStation. La console sur laquelle j’ai passé le plus de temps, c’est la PlayStation. Même là, sur les nouvelles générations, je suis beaucoup plus sur la PS5 car Sony a eu le mérite d’arriver avec des exclus contrairement à Xbox où il n’y en a pas beaucoup. Tu vois, je suis beaucoup sur la PS5 et pourtant, à chaque fois que je parle de « The Last Of Us », je me mange une armée de fanboy qui vient m’insulter. Mais je sais que ça aurait été la même chose si j’avais dit quelque chose sur Xbox ou Nintendo. Voilà comment je le vois. Je le vois comme une maladie, il faut que les gens se réveillent. Souvent, ce sont des gens fermés, pas ouvert d’esprit et qui malheureusement n’ont pas forcément les moyens d’avoir plusieurs consoles. Quand tu en as qu’une seule, tu t’attaches à elle, tu la défends.

GP : Je te rejoins complètement. Même Xbox avait dû calmer un peu ses fans sur Twitter car ça devenait virulent et forcément nocif pour leur image. Autre exemple, j’avais eu Mister Pixel en interview, lors du post du Twitter, on nous a catégorisé « un fanboy PlayStation qui interview un fanboy PlayStation ». Je trouve ça débile de se réduire à ça.

Avant de continuer j’ai oublié de te demander d’où te vient cette passion du jeu vidéo ?

CX : C’est familial oui. Quand j’étais petit je jouais avec mes frères et sœurs. Je me souviens surtout de la Mega Drive. Mais on a eu quasiment toutes les consoles chez nous. J’ai commencé avec Sonic. Comme j’ai des origines du Maghreb, on partait souvent pendant 2 mois l’été. On allait soit au Maroc soit en Tunisie. Ma meilleure amie pendant les trajets de 24h en bateau c’était la gameboy.

GP : Et tu saurais me donner un support ou une console qui est au-dessus des autres pour toi ?

CX : Je pense que cela serait la PlayStation 1. J’y ai surement passé le plus de temps. J’étais mome, je ne faisais que ça de ma vie. J’avais la chance d’avoir la console dans la chambre. J’étais dans la chambre avec mon frère. Bizarrement je jouais beaucoup plus que mon grand frère. Ce n’est pas pour rien que Metal Gear Solid est ma licence favorite.

Playstation Classic

J’ai fait les Tomb Raider et les Resident Evil également. Je pense aussi à Oddworld où la première démo du jeu était en anglais et j’ai appris mes premiers mots clés avec le jeu.  Je faisais le lien par la suite quand j’apprenais avec l’école, ce que signifiaient les mots. Exemple « follow me ». Ca m’a permis de faire le lien entre l’école et la maison et c’était probablement ça mon levier d’apprentissage

GP : Ouiii le célèbre « follow me ». Je te rejoins sur l’apprentissage de l’anglais. Les gens râlent vite lorsqu’il n’y a pas de VF sur un jeu ou un film. Pourtant cela fait du bien d’entendre les VO avec les sous-titres.

CX : Alors moi je suis un « extremiste » des versions originales. Par exemple, un animé japonais, je le regarde en japonais. Une série qui vient d’Ukraine, je vais le regarder en ukrainien. Il faut se dire que l’œuvre des auteurs, à la base, elle est pensée et écrite dans une langue. Si tu veux vraiment recevoir le message de l’auteur, il faut comprendre la langue. Il y a les sous titres ou la traduction mais ce travail de traduction c’est finalement une interprétation.

PS2

Après pour revenir à ce que je disais tout à l’heure, c’est vrai que j’ai passé énormément de temps sur la PS2. J’étais adolescent. J’avais un peu plus de liberté. La PS2 c’était une régalade en termes de jeu vidéo. Il y a Metal Gear Solid 2 qui m’a poussé encore plus à apprendre l’anglais car il n’y a pas de VF. On l’a eu direct en anglais et il fallait faire avec. Il y a eu vraiment beaucoup de jeu. Je dis toujours, tu me mets sur une île déserte avec une PS2 et San Andreas et ça ira. J’ai passé des centaines d’heures sur San Andreas. Je me souviens dans mon quartier, on trouvait une prise, on branchait une PS2 et on jouait à PES. Sur la PS2 on pouvait aussi jouer en ligne. Tu branchais un boîtier à l’arrière pour pouvoir te connecter. J’ai joué à très haut niveau sur Metal Gear Online dans Metal Gear Solid 3 Subsistence. J’ai joué en ligne à PES également. Et puis la PS2 c’est la dernière console à axer les jeux sur la coop locale. Aujourd’hui tout se fait en ligne, à distance. C’était vraiment la dernière console « conviviale ». Moi je suis devenu adulte au tout début de la génération PS3 et l’essor d’internet et du jeu en ligne, tu vois moins souvent tes frères et soeurs ou cousins, tu consommes plus souvent le jeu en ligne.

GP : Les jeux où tu jouais avec tes amis sur le canapé, c’est vrai que ça disparaît. Ils deviennent marginaux. Aujourd’hui, il y a des exceptions comme It Takes Two par exemple.

CX : Justement, It Takes Two, c’est mon coup de cœur de l’année. Cela me rappelle une époque certes mais c’est également un univers et une ambiance qui ont été créés. C’est mon jeu de l’année. J’ai beaucoup joué sur ce début d’année, j’ai fait le RE8, Returnal, Cyber Shadow… j’en oublie beaucoup. J’ai quasiment tout fait. Pour l’instant It takes two c’est loin devant.

GP : Alors qu’as-tu pensé de Returnal ? Tu en es où ?

CX : Je ne l’ai pas terminé, j’ai passé 5 ou 6 heures dessus et je suis au début du biome 3. Je n’ai pas trouvé ça particulièrement difficile. Il faut s’habituer à ce type de jeu. Le jeu n’est pas infaisable. Je n’ai pas abandonné. J’ai reçu une clé pour RE Village avant Returnal, j’avais des tests à préparer, dont un avec Yannick, pour IGN France, j’avais un live à tenir pour PlayStation France donc c’était compliqué de tout faire mais j’y retournerai !

GP : Du coup Resident Evil 8 c’est le dernier jeu auquel tu as joué ? Tu as en a pensé quoi, même si je sais que tu as déjà ton avis sur la chaîne de Yannick.

CX : Un très bon jeu vidéo. On ne peut pas dire qu’on ait pas passé un bon moment quand on a joué à Resident Evil 8. Le virage action qu’on avait vécu avec Re4, on le revit entre RE7 et RE8. C’est vraiment agréable manette en main. Maintenant je lui trouve beaucoup de défaut, notamment dans son écriture que je trouve superficielle. En même temps on ne s’attend pas à quelque chose de profond avec Resident Evil, mais étant attaché au lore de Resident Evil, je trouve qu’il n’est pas vraiment respecté dans le sens où tout y est expédié. Aucun contre-sens ou d’anomalie au niveau du lore mais c’est plutôt le manque d’importance que ça aurait dû avoir. Même si on oublie tout ça, l’écriture est vraiment de bas étage. Techniquement il a une direction artistique qui est vraiment magistrale, le RE Engine fait encore plus de merveilles. Mais si tu te soucies vraiment du détail, tu remarques qu’il y a des textures qui font vraiment old-gen.

Démo Village Resident Evil 8 PS5

GP : Oui, je te rejoins sur quelques textures old-gen. J’ai pu voir des passages du jeu, où quand tu es de loin c’est beau, mais quand tu te rapproches, tu te rends compte qu’il n’y a pas de texture ou de relief. Mais c’est du détail.

CX : Exactement, il n’y a pas de tessellation, de relief. Mais honnêtement on s’en fiche car quand on joue, tu ne le vois même pas quand tu es dans le monde Resident Evil, il faut vraiment chipoter. Tu as des panoramas qui sont vraiment beaux également. Toi qui as la chance d’avoir une PS5, l’expérience utilisateur sur Resident Evil 8 est vraiment top, un jeu agréable à prendre en main. Je dois avoir au moins 40h dessus, mais c’est toujours un plaisir et un kiff de relancer la partie. Il y a zéro temps de chargement.

GP : C’est top les temps de chargement mais je me souviens dans les premiers Resident Evil, quand tu ouvrais la porte, même si tu sais maintenant que c’est des temps de chargement cachés, tu te dis « sur quoi je vais tomber derrière ». Tu avais une petite sensation de stress.

CX : Ah mais t’inquiète pas, dans Resident Evil 8, tu auras ta dose de stress, même si c’est un gros virage action.

GP : Hâte de pouvoir le lancer. Est-ce que tu pourrais me citer un jeu qui t’as le plus marqué ?

CX : Le premier, j’en ai déjà parlé c’est Metal Gear Solid, mais je peux t’en citer deux autres. Il s’agit de 3 sagas. Donc la saga Metal Gear, la saga Mass Effect et… la troisième c’est dur, j’en ai plein en tête.

GP : Mass Effect, tu dois être content de le retrouver en remaster. Qu’est ce qui te procure du plaisir avec cette saga ?

CX : C’est la profondeur et la richesse de l’histoire de Mass Effect. Ce sont des écrivains hors pair qui ont créé cette histoire et le lore.

GP : Je n’ai pas trop suivi la saga Mass Effect, mais j’avais entendu que ça c’était un peu perdu avec Andromeda ?

CX : Bah écoute tu tombes sur le seul mec qui adore Mass Effect Andromeda. J’ai adoré. Effectivement en termes de succès critique et commercial, il en dessous des autres. C’est bien dommage car l’histoire qu’ils ont créée pour Andromeda devait être une trilogie. Ils ont placé pas mal d’indice dans le jeu. Mais je n’ai pas fait que le jeu. J’ai également lu la saga Mass Effect en bouquin. Il y a plein de pistes pour la suite d’Andromeda. C’est tellement bon et ambitieux, je ne pense pas qu’ils vont lâcher si simplement. J’ai toujours été passionné par l’espace, la découverte des étoiles et des planètes.

GP : Fan de Star Wars alors ?

CX : Moins. J’aime Star Wars, mais je préfère largement Mass Effect qui se veut plus réaliste et proche de nous. Cependant, j’ai bien aimé le Star Wars Jedi Fallen Order. J’ai un sentiment qui n’est pas le même entre Star Wars et Mass Effect.

GP : J’ai vu qu’il préparait un remake sur KOTOR qui était sorti en 2003 sur Xbox. Je l’avais bien poncé à l’époque. J’ai beaucoup d’attente sur celui-là. On parlait de tes licences de cœur, si maintenant on parlait d’un jeu qui t’as le plus déçu ? Tu me dirais quoi ?

CX : Dur cette question. Je vais dire The Last Of Us Part 2. Après c’est une déception assez relative.

GP : Une déception scénaristique ?

CX : Exactement. Le jeu, en soit, c’était mon GOTY. Ça tombe bien il l’a eu. En termes de réalisation, de narration, de technique, de graphismes c’est vraiment 5 étoiles. Maintenant, en termes de level design, c’est du vue et revue. Naughty Dog reste dans sa zone de confort avec la succession d’arène avec pour seule carotte de faire avancer l’histoire. C’est vraiment dommage. Mes deux zones préférées dans le jeu c’est Seattle Day 1 quand Ellie et Dina sont assez libres de parcourir la zone. La seconde c’est un peu plus loin où Ellie peut visiter Capitol Hill. C’est mes préférées car c’est deux zones ouvertes où on offre la liberté aux joueurs d’explorer les lieux pour en savoir plus sur l’univers ou non. Tu tombes sur des documents que tu ne trouverais pas si tu ne fouilles pas. La profondeur est telle qu’on est quasi certain qu’il y a un The Last Of Us Part 3. En plus il va y avoir du cross média avec la série HBO en préparation. En termes de scénario, il y a des choses pas très crédibles, dont surtout le climax dans le théâtre qui me gêne à chaque fois que je la rejoue.

GP : Je comprends ta déception dans la manière dans tu me l’as expliqué. J’ai fait le choix de retirer ce passage écrit pour préserver du spoil, toutes les personnes qui liront ce passage. Pour continuer, qu’attends-tu de particulier pour nouvelle génération ?

CX : J’attends de PlayStation qu’il continue à nous régaler sur des jeux solos narratif, qu’ils ne tombent pas dans la facilité des jeux en ligne ou à service. Je reste un peu sur ma faim pour le moment. On a deux jeux difficiles qui sont Demon’s Souls et Returnal. Miles Morales que j’ai trouvé assez anecdotique mais qui sera un grand succès à n’en pas douter.

GP : Il y a eu aussi le OddWorld.

CX : Je ne l’ai pas trop aimé. J’attends les grosses cartouches de Sony. Du Horizon, du God of War, du Last of Us. Ce sont des jeux pas prise de tête, qui me relaxent. De l’autre côté, chez Xbox, j’attends qu’ils nous régalent avec tous les studios qu’ils ont racheté. C’est le moment de montrer ce qu’ils ont dans le ventre.

GP : C’est vrai qu’ils ratent un peu le début mais ils ont un gros potentiel.

CX : Complètement raté même. Pourtant les Series X et S sont très bonnes. La Séries S est une bonne petite console d’entrée de gamme, histoire de profiter des avantages de la next gen.

GP : Oui et puis si tu ajoutes le GamePass, tu te retrouves avec une console « next-gen » pas trop chère avec des jeux optimisés. C’est intéressant pour ceux qui veulent se lancer. Tu disais donc que tu n’avais pas aimé Oddworld ?

CX : Oui beaucoup même. J’ai eu beaucoup de bug. J’ai mis 6/10 sur IGN. Ça pique un peu mais impossible de mettre plus. Il y a peu d’ajout utiles dans le gameplay. Tu as le double saut qui est intéressant qui apporte de la dynamique et de la verticalité. Par contre l’aspect RPG avec le crafting, c’est mauvais. Les points de sauvegarde qui s’activent une seule fois. Si tu ouvres 6 casiers et que tu meurs après, tu dois refaire l’ouverture des casiers à chaque fois, quelle plaie ! Ça m’a rendu ouf. La dernière partie du jeu, est un gros pic de difficulté et complétement buggée. La partie avec le container à la fin, j’ai passé 2h dessus, en stream. Je devenais fou. J’ai eu plein de bug. Le jeu n’est pas évident sur certaines phases.

GP : Totalement, il y a même un trophée où tu dois finir le jeu sans mourir. Un calvaire celui là. On approche de la fin et j’aimerais te demander quels sont tes projets que tu aimerais présenter un peu ici ?

CX : Actuellement, j’essaye de pousser la chaîne Twitch et le site. J’aimerais pousser ma chaîne Youtube. Pour l’instant, je m’y tiens. Elle monte petit à petit.

https://www.youtube.com/channel/UCyZVLVECYlP5P28tOxD6KwQ

GP : Pour terminer, quels conseils tu donnerais à des gens qui aimeraient percer sur Youtube / Twitch ou via un blog ?

CX : Alors le conseil que je donnerais, c’est de faire ça par passion et toujours avec plaisir. A partir du moment où ça devient une obligation il faut pas forcer. Dès fois j’ai envie de jouer à un jeu et être pénard sans le streamer ou penser à une vidéo à faire sur celui-ci, juste en profiter tranquillement. Il faut également savoir que ce n’est pas un eldorado. On ne se fait pas des milliers d’euros comme ça, vous ne le ferez pas. Pour te dire j’ai vu une stat assez effrayante c’est que 97% des chaîne Twitch font entre 0 et 3 spectateurs. Alors certes il y a de l’argent, mais c’est un gâteau à partager et qui a déjà été mangé depuis 10 ans. Je le rappelle souvent aux gens qui veulent faire ça. Le Youtube Gaming et Twitch Gaming est déjà accaparé. Par contre, avec votre personnalité, vous pourrez vous faire votre place. Si vous partagez votre passion, les gens qui passeront vont peut-être accrocher. Et surtout, ne pas copier ce que les gens font déjà mieux que vous.

GP : Merci beaucoup pour tes réponses. C’est passionnant. Tiens au passage, le titre du PSG t’y crois toujours ?

CX : Honnêtement oui, tant que c’est mathématiquement possible, j’y crois.  (LOOOOL)

Merci Medhi pour ton temps et tes réponses. Si vous souhaitez rejoindre Medhi, voici les réseaux :

Envoi
User Review
0/10 (0 votes)
0/10
Comments Rating 0/10 (0 reviews)

Partage:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Découvrez également !

Interview Critix

Rencontre avec Medhi de Critix.org

Bonjour à tous, il y a quelques semaines de cela, j’ai pu échanger longuement avec Medhi de Critix.org. Un échange hyper intéressant qui je l’espère

Découverte de Koyu

Découverte de Koyu Geek

Bonjour à tous, c’est un plaisir d’avoir pu échanger avec une nouvelle personnalité du gaming. Peut-être moins connu que d’autres, il fait son petit bout

Interview de SebSSol

Rencontre avec SebSSol

Bonjour à tous, aujourd’hui je vous propose de découvrir une nouvelle personnalité du Youtube Game, en l’occurrence SebSSol. Merci SebSSol d’avoir accepté de répondre à

Interview de Nymeko

Interview de Nymeko

Bonjour à tous, aujourd’hui, je vous propose une nouvelle interview passionnante. J’ai envoyé des questions à Nymeko qui a accepté de me répondre via une