J’ai enfin testé : A Plague Tale Innocence

Dans la rubrique « J’ai enfin testé », je vais enfin vous donner mon avis sur « A Plague Tale Innocence ». Le jeu est développé par Asobo Studios, un studio français basé à Bordeaux. Le jeu est sorti le 14 mai 2019 sur Playstation 4, PC et Xbox One.

A Plague Tale : Innocence – Une aventure prenante

L’histoire du jeu se déroule dans XIVe siècle et plus précisément pendant la guerre de Cent Ans et la peste noire qui a ravagé la population.

Dans cette passionnante histoire, vous incarnez Amicia de Rune, fille d’un seigneur et chargée de protéger son frère cadet, un enfant étant malade et coupé du monde s’appelant Hugo, des soldats de l’Inquisition.

A Plague Tale : Innocence

Le début du jeu vous met directement dans l’ambiance. Vous vous promenez avec votre père et votre chien dans la forêt, lorsque votre animal se met à courir après un sanglier. Vous le suivez dans la fond de la forêt et vous y découvrez votre chien, dévoré par quelque chose que vous ignorez encore. En revenant à votre château, il est assiégé par les soldats de l’Inquisition, qui vont tuer votre père qui protège sa famille. Votre mère vous permet de vous enfuir, vous et votre frère.

L’ennemi de mon ennemi peut être mon ami

Dans le royaume, la plupart des personnes que vous croiserez voudra vous capturer pour amener Hugo au grand maître de l’Inquisition. C’est pourquoi l’infiltration sera le maître mot de votre exploration. Vous ne pourrez pas courir à tout va ou alors tenter de tuer comme dans Call Of Duty.

Pour y ajouter une dose de difficulté, vous rencontrerez de petits ennemis très coriaces et surtout très nombreux : les rats. Les rats sont connus pour transmettre la maladie de la peste pendant le XIVe siècle. Ces petites bêtes seront prêtes à vous dévorer si vous traînez un peu trop dans l’obscurité, alors gare à vos fesses.

A Plague Tale : Innocence Rat

Amour fraternel

Le jeu met en avant la relation entre une soeur et son petit frère. On ressent ici la différence d’âge entre Amicia et Hugo. Le petit garçon, malade, est encore très proche de sa mère, alors que la plus grande, proche du père est plutôt intéressée par les batailles. Elle n’a pas l’habitude de passer du temps avec son petit frère, et ça se ressent dès les premiers échanges entre les enfants.

Les sentiments et les émotions sont très bien amenés par Asobo. Les personnages sont très attachants et on imagine bien cette relation dans notre propre famille. On s’identifie rapidement à eux. Bien joué !

Gameplay du jeu

A Plague Tale : Innocence va mêler infiltration, action et réflexion.

En effet, le nombre important de soldats dans certaines zones nécessitera que vous deveniez le plus discret possible. Vos pas étant fortement scrutés par votre ennemis soldats. Évitez donc de courir partout, les soldats suivront votre trace.

Lorsque vous avancerez dans le jeu, vous allez acquérir des potions permettant d’embraser les ennemis, de les endormir et même… de lancer les rats sur eux.

Pourquoi, je vous parle de réflexion ? Tout simplement car parfois, des petits « puzzles » vous seront proposés. Rien de bien méchant, actionner tel ou tel levier pour accéder à tel ou tel autre passage. Cependant, quand les rats s’en même, c’est là que votre cerveau devra être en forme.

Ça donne pas envie de voir des rats dans la rue

Le rat, animal toujours incompris et souvent chassé par les êtes humains, se retrouve dans une position de force. Ici, c’est lui qui va décider de qui meurt ou de qui vit. A vous de faire attention.

Le réalisme des rats, développé par le studio français, est tel que cela ne donne pas plus envie de croiser des rats dans la rue. Ici, on est loin de ratatouille et de ses compères cuisiniers. Dans A Plague Tale Innocence, c’est vous qui allez être cuisiner si vous ne faites pas attention.

Du craft et des améliorations pour Amicia

Au fil de l’aventure, vous trouverez sur votre passage, des objets vous permettant d’améliorer votre équipement (fronde + sacoche). C’est pourquoi je vous conseille de prendre le temps de fouiller chaque recoin afin d’en récolter le plus possible, bien sûr, une fois que les ennemis sont éliminés.

A Plague Tale Innocence Craft
Source : Shacknews

Le système de crafting avec les ateliers est vraiment très réussi mais également assez punitif. Si vous avez le malheur de rater une fois quelques éléments, vous pourriez passer à côté de certaines optimisations et donc du trophée associé. C’est assez frustrant, quand on sait qu’il n’y a pas de « nouvelle partie + » vous permettant de recommencer avec votre fronde déjà améliorée.

Conclusion de mon passage sur A Plague Tale : Innocence

J’ai passé une douzaine d’heure remplit de plaisir à découvrir les aventures d’Amicia et Hugo. Les jeux narratifs de cette qualité sont très rare et Asobo Studios (qui au passage a gagné de nombreux grâce au jeu), nous met une vraie claque. Je suis heureux d’avoir enfin pu tester ce jeu. Je vous le recommande fortement.

Les « + »Les –
Design et côté artistique du jeuParfois un peu rigide sur les bords
Une histoire passionnanteNiveau de difficulté unique
La VF au topRejouabilité inexistante
Plusieurs types d’ennemis
Durée de vie du jeu

Découvrez le maintenant

Auteur de l’article : GamesPlaystation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sept + 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.