J’ai enfin testé : Resident Evil 3 Remake

J'ai enfin testé - Resident Evil 3 Remake
Resident Evil 3 – Remake

Plusieurs mois après sa sortie, je vous propose mon avis en retard de Resident Evil 3 Remake sortie sur PS4, Xbox One et PC. Mon avis n’engage que moi 😉

Aucun spoil ne sera réalisé pour garder le plaisir de chacun, même si l’avis est très tardif.

Histoire similaire a l’original mais approche différente

La première crainte que l’on pouvait avoir sur le remake de ce Resident Evil 3, c’était l’histoire et l’ambiance. Capcom a choisi une nouvelle approche par rapport à l’histoire originale mais dans l’ensemble nous avons deux jeux qui se ressemblent. Dans ce remake, vous commencez dans l’appartement de Jill Valentine qui est endormie pendant les premiers événements. Après les 30 minutes explosives et très prenantes du jeu, l’aventure commence dans les rues de Raccoon City.

Re Engine fait des prouesses sur PS4

On le sait tous, Capcom possède son propre moteur de jeu, le RE-Engine. A chaque mise à jour de ce moteur, la qualité du jeu s’en ressent. Après la prise en main d’un RE2 magnifiquement remanié, on se retrouve avec les rues de Raccoon City magnifiquement designées, les zombies plus vrais que nature et même des protagonistes vraiment réalistes. Chapeau Capcom pour cette petite claque visuelle. On notera quand même que le Nemesis a également été revu, ce qui peut plaire ou déplaire.

Rejouabilite tres impressionnante (plein de niveau de difficulté)

Un des atouts de ce Resident Evil 3 Remake, c’est la rejouabilité. J’entends par ici, rejouer le même jeu dans des niveaux de difficultés différents. En effet, si obtenir tous les trophées ou les succès ne vous intéresse pas, alors comptez entre 6 et 7 heures de jeu. Si par contre, vous visez le platine, il vous faudra beaucoup d’énergie pour terminer le jeu en mode difficile, puis en Cauchemar et enfin en mode Enfer. Chaque niveau de difficulté apporte son lot de surprise comme par exemple le nombre de zombies qui augmente ou les items qui ne sont pas au même endroit.

Pour ma part, le platine était une évidence.

Trophée Platine Resident Evil 3 Remake

L’histoire assez courte tout de même

Comme je le disais précédemment, le jeu peut être assez court si vous rushez et ne cherchez pas les différents objets cachés. D’ailleurs, il est possible de terminer le jeu en moins de 2h. C’est dire la vitesse à laquelle on peut bacler le jeu. De mon point de vue, c’est dommage de passer à côté de tout ça.

Némésis surprend moins et est moins oppressant dommage

En effet, le Némésis était très réputé lors de la sortie de RE3 original, pour être un monstre oppressant, dangereux et très effrayant. Avec de remake, le Némésis est prévisible dans ces actions. Avec l’arrivée de la vue en 3e personne, on peut voir arriver le Némésis de loin. Dans l’original, on entendait le Némésis au loin, sans pour autant l’apercevoir. On avait peur de franchir tel ou tel couloir, ou certaines portes. Ici, c’est moins le cas.

Cependant, on notera que le Némésis fonctionne comme Mister X, c’est à dire qu’il vous pourchasse régulièrement. A noter que des zones / pièces sont disponibles où il ne peut pas vous atteindre.

Le passage à l’hôpital très réussi

Un lieu qui a été complètement revu, c’est la zone de l’hôpital avec Carlos Oliveira.

Il manque pas mal d’énigmes c’est dommage

Ce qui fait un Resident Evil, ce sont ces énigmes. Ici, la plupart des énigmes se résume à trouver un objet visible pour débloquer un accessoire. Adieu les différentes clés avec des formes, les rubis pour ouvrir des portes ou même les mots de passe. Le manque d’aller-retour où l’on croise le Némésis ou des zombies qui ont de nouveau apparu est donc manquant. C’est ce qui faisait un peu l’ADN du jeu.

Pas de mode mercenaries mais un mode résistance

Ici, Capcom ne nous propose pas de mode Mercenaries (ce mode de jeu où il faut finir une zone de jeu en un temps donné et combattre les ennemis toujours plus nombreux). Par contre, Capcom nous propose un mode « Résistance » en multijoueur, qui est un jeu complètement à part. Je vous avoue que sur le papier, le jeu me tentait beaucoup, mais au final, je ne l’ai pas essayé par manque de personne.

Mon avis final sur Resident Evil 3 Remake

Si le jeu garde son histoire de base en étant remanié, on observe pas mal de changement au niveau de l’approche. Cependant, on ne perd pas du tout le plaisir de dégommer du zombie et d’affronter Némésis, toujours plus moche.

Les « + »Les « -« 
Graphisme très réussiDes affrontements de boss simplistes
Ambiance présente et parfois pesanteUn temps de jeu limité si on ne fait qu’un niveau
La rejouabilité pour les coriacesLe manque d’énigme
L’histoire revisitée mais proche de l’originaleLa bande son moins présente

Maintenant, il n’y a plus qu’à attendre la sortie de Resident Evil 8 – Village sur PS5.

Auteur de l’article : GamesPlaystation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + onze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.